Communiqués de presse

Conférence Transition énergétique sur la région de la méditerranée

 

Dr Boutheina Ben Yaghlane, Directrice Générale de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) a participé à la conférence « Transition énergétique sur la région de la méditerranée : Gaz naturel et énergies renouvelables sur la route de la décarbonisation » organisée par l’OME (Observatoire Méditerranéen de l’Energie) et sous le haut patronage de M. Khaled Kaddour, Ministre de l’énergie, des mines et des énergies renouvelables, et ce en partenariat avec l’ETAP et la STEG, le 14 Décembre 2017.

Les mots d’ouverture ont été donnés par M. Khaled Kaddour, Ministre de l’énergie, des mines et des énergies renouvelables, M. Moncef Harrabi, Directeur Général de la STEG, M. Moncef Matoussi, Directeur Général de l’ETAP, M. Marco Berti Palazzi, Directeur Général de l’Energie, Commission Européenne, M. Bruno Lescoeur, Président d’honneur de l’OME et Mme Houda Ben Jannet, Directrice Générale de l’OME.
 
Au programme trois tables rondes intitulée respectivement « Gaz naturel et énergies renouvelables : De l’interaction technique à la coopération régionale », « Au cœur de la transition énergétique : Le secteur de l’industrie pétrolière intermédiaire solutions à grandes et petites échelles », « Préparation de la voie vers la décarbonisation : Opportunités d’affaires et solutions financières ».
 
La Directrice Générale de la CDC a intervenu au niveau de la troisième table ronde en rappelant la tendance irréversible que vit le monde en matière de transition énergétique surtout après l’accord de Paris. En effet, dans le cadre d'une transition vers une économie décarbonisée, le couplage entre gaz naturel et énergies renouvelables apparaît comme une option intéressante. Le solaire et l'éolien constituent des énergies intermittentes. Il serait donc opportun de les coupler avec une autre source d'énergie prenant le relais rapidement en cas de manque de soleil ou de vent. De plus, il est important de rappeler que le gaz naturel est l’énergie fossile la moins polluante et qu’il pourrait également se montrer performant en tant que système de stockage. 
 
Ensuite, Dr Boutheina Ben Yaghlane a réaffirmé comment la CDC s’est engagée de manière irréversible dans le soutien de la transition énergétique et écologique (TEE) pour migrer vers une économie résiliente et sobre en carbone. 
Tout d’abord, le Partenariat Public Privé, dans lequel la CDC joue le rôle de tiers de confiance pour rapprocher les deux maillons Public et Privé. Ensuite, l’intervention de la CDC en tant qu’investisseur de long terme dans les grands projets structurants respectant l’environnement et ayant des engagements pour des solutions bas-carbone. Par la suite, il faudra rappeler que la CDC appuie les PME créatrices de valeurs ajoutées et particulièrement les PME et startups innovantes au service de la transition énergétique à travers des mécanismes de financement et d’accompagnement dédiés mais notamment à travers le financement des infrastructures de soutien. Finalement, la CDC a opté pour une approche régionale pour réussir la transition énergétique en établissant un cadre politique régional clair permettant son financement. Rappelant ainsi le rôle joué par la CDC et CDP (Cassa Depositi e Prestiti) dans le financement du projet ELMED.  Notre partenaire italien, la CDP soutenant l’entreprise TERNA et la prédisposition de la CDC à être actionnaire minoritaire dans le projet et ce, du côté tunisien. 
La CDC a également signé avec les caisses africaines consœurs pour la création d’un réseau des investisseurs Africains pour le climat annoncé en Novembre 2016 lors de la COP 22. Ainsi, ce réseau envisage d’élaborer plusieurs actions afin d’étendre sa taille et avoir plus d’ampleur. Des projets intégrant la composante « climat » seront identifiés au financement et sélectionnés sur la base de critères bien précis. Un club d’investisseurs sera notamment créé pour donner aux membres du réseau la possibilité d’accéder à un pipeline de projets d’investissements. 
 
 
 
14/12/2017