Communiqués de presse

Lecture de SOLIDAR Tunisie du projet de la loi de finances 2018 et du BE

 

La Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) représentée par sa Directrice Générale, Dr Boutheina Ben Yaghlane a participé à l’évènement organisé par le par le Think Tank “SOLIDAR Tunisie” pour présenter sa lecture du projet de la loi de finances 2018 (PLF 2018) et du budget économique (BE), le 06 novembre 2017, à l’hôtel Sheraton Tunisie.
 
La conférence s’est déroulée en présence de M. Zied Ladhari, Ministre du Développement, de l'Investissement et de la coopération internationale, de M. Mongi Rahoui, Président de la commission parlementaire des Finances, de la planification et du développement au sein de l’ARP, de Mme Lobna Jribi, Présidente de “SOLIDAR Tunisie”, de M. Abderrazak Zouari, Expert économique, de plusieurs des représentants de l’ARP, des représentants du Ministère des Finances, des investisseurs, des politiciens, des représentants des organisations professionnelles, de la société civile, des médias ainsi que des experts en la matière...
 
Mme Salma Zouari, analyste à SOLIDAR Tunisie a présenté la lecture du projet de la loi de finances 2018 et du budget économique. Elle a constaté que « le Budget 2018 » vise à redresser les déséquilibres macroéconomiques et que «ce budget adopte un schéma de croissance qui redonne au secteur productif le rôle majeur. Il sera à l’origine de 95,2% de la valeur ajoutée. Cependant, ce schéma reste fragile, dans la mesure où la croissance économique prévue pour 2018 dépendra fortement des performances du secteur agricole et de celles des industries primaires (mines et énergie)». 
 
La lecture de SOLIDAR Tunisie indique que « ce schéma de croissance se fixe pour objectif de redonner à l’investissement son rôle moteur dans la stimulation de la croissance. Cependant, les ambitions affichées à ce titre risquent de se heurter à l’évolution de la pression fiscale sur les entreprises et à la dégradation du climat des affaires dans le pays. C’est aussi un schéma de croissance où le rôle du commerce extérieur et de la politique le concernant restent ambigus».
 
En ce qui concerne le projet de loi des finances, SOLIDAR Tunisie a fait ressortir que ce PLF «manque remarquablement de vision, contredit les orientations retenues dans les lois de finances précédentes en matière de réformes fiscales et douanières et de lutte contre la contrebande et l’économie parallèle. Il vise essentiellement à mobiliser des ressources pour faire face aux dépenses publiques croissantes».
 
 
 
 
06/11/2017